Blog de voyage d'Opodo icon
Blog de voyage d'Opodo
  •   6 min. de lecture

Si vous êtes déjà allé à Venise, il y a de fortes chances pour que vous ayez joué des coudes sur la Place Saint-Marc, visité la Basilique et traversé le Pont du Rialto. Tous ces lieux sont bien sûr incontournables pour un premier voyage, mais ils sont aussi très fréquentés puisque 23 millions de visiteurs se rendent à Venise chaque année. Il s’agit de l’une des villes les plus touristiques au monde, surtout au moment du carnaval qui se déroule en début d’année (cette année, du 27 janvier au 13 février).

 

Découvrez l’autre Venise, celle des locaux

Évadez-vous pour un temps du quartier San Marco, vous découvrirez celle que l’on appelle « L’autre Venise », celle des locaux. Venise est une ville riche en histoire et en traditions, pleine de petites places, les campi, que l’on découvre au hasard des ruelles sinueuses où vivent ses habitants, loin des quartiers touristiques. Voici donc quelques suggestions pour découvrir un autre visage de Venise, un visage plus authentique et d’autant plus attachant.

 

Le Cannaregio

decouvrir-venise-hors-des-sentiers-battus
Photo credit : michimaya

Savant mélange de places animées et de petites rues calmes, le Cannaregio est le sestiere (quartier) idéal pour découvrir la vie à la vénitienne. Découvrez le Ponte della Costituzione, construit en 2007, à l’architecture étonnante et enfoncez-vous dans les petites ruelles pavées du quartier.

Admirez la Chiesa di Santa Maria dei Mircoli et la Ca’d’Oro, un palais gothique merveilleux qui abrite un musée et de superbes collections. Flânez ensuite sur la Strada Nuova, la grande rue que les touristes arpentent bien souvent à toute vitesse pour rejoindre au plus vite le Rialto.

Découvrez le Ghetto, qui tire son nom des anciennes fonderies (getto) autour desquelles s’était installée la communauté juive. Vous y trouverez plusieurs synagogues que l’on peut visiter en groupe, réservation obligatoire. Remarquez comme certains bâtiments sont bien plus hauts que les autres : cela vient de l’interdiction faite aux juifs de s’installer hors du Ghetto. Pour s’agrandir, ils devaient donc construire en hauteur. C’est d’ailleurs de là que vient le terme générique « ghetto » pour désigner un quartier dans lequel se concentre une minorité ethnique, culturelle ou religieuse.

decouvrir-venise-hors-des-sentiers-battus
Photo credit : Gwenaël Piaser

Faites un tour sur le Campo del Ghetto Novo, une place ombragée un peu à l’écart du reste de la ville où se trouve le Mémorial de l’Holocauste.

Enfin, le canal du Cannaregio offre une balade très agréable et calme, avec vue sur quelques-uns des plus beaux palais de Venise. Une petite faim? Vous n’aurez que l’embarras du choix. Pour n’en citer qu’un seul, l’Anice Stellato est un restaurant très réputé auprès des Vénitiens où l’on sert de très bons poissons, sur une terrasse ensoleillée, avec vue sur le canal.

 

L’Arsenal, symbole de la période glorieuse de la Sérénissime

Photo credit: Amaya & Laurent
Photo credit : Amaya & Laurent

Tiens, d’ailleurs, savez-vous pourquoi l’on surnomme Venise la « Sérénissime »? C’est au 15e siècle qu’apparut ce surnom, en référence à la pureté et au pacifisme de Venise et à sa « souveraineté sereine ». Fin de la parenthèse ! L’Arsenal situé dans le quartier du Castello mérite lui aussi un détour. Ce chantier naval construit au 12e siècle a joué un rôle majeur dans la construction de l’empire vénitien, il en fut durant des siècles le coeur économique et militaire. C’est ici qu’étaient construits les navires marchands et les flottes militaires.

Il s’agit aujourd’hui encore d’une zone militaire à accès restreint. Il ne se visite pas en dehors de manifestations comme la biennale ou le carnaval. Il est cependant possible de le traverser en prenant le bateau qui se rend en direction du cimetière de San Michele, vous aurez alors tout le temps d’admirer sa formidable architecture.

 

Découvrir Venise au fil de l’eau

decouvrir-venise-hors-des-sentiers-battus
Photo credit : thievingjoker

Un voyage à Venise ne serait pas complet sans un passage sur ses eaux. Oui, mais pas n’importe comment. On peut bien sûr faire un tour en gondole, kitchissime absolu, mais ô combien symbolique de la Sérénissime ! Mais vu le coût, il faut être prêt à faire sauter la banque (ou bien être vraiment très très amoureux). Il est possible aussi de sauter dans un bateau-taxi ou d’emprunter un vaporetto.

Ou alors, pour une expérience originale, filez plutôt découvrir les canaux vénitiens à bord d’un kayak ! Attention, ça n’est pas de tout repos, il vous faudra apprendre à respecter les priorités, à laisser passer les gondoles et à être prudent, surtout au niveau du Grand Canal, face à la Piazza San Marco où le trafic est conséquent. Mais il s’agira à coup sûr de l’une des meilleures expériences de votre vie, surtout au moment où vous traverserez l’univers détendu du Cannaregio, où vous aurez l’impression d’être en plein rêve. Un conseil, préférez partir aux dernières heures de l’après-midi, il y a moins de trafic et les lumières rasantes du soleil sont fabuleuses !

 

Torcello

decouvrir-venise-hors-des-sentiers-battus
Photo credit : damiandude

Située dans la lagune Nord, Torcello était jadis l’île la plus peuplée de Venise : elle ne compte plus que 6 habitants à ce jour ! C’est l’endroit idéal pour découvrir la Venise d’antan à travers quelques bâtiments très bien conservés. Pour s’y rendre, il faut tout d’abord rejoindre Burano puis prendre un autre bateau jusqu’à Torcello. Dés votre arrivée sur l’île, vous pourrez admirer le Pont du Diable, l’un des derniers ponts anciens sans parapet, avant d’arriver à la grand-place de Torcello où se trouvent les restes d’un baptistère, la cathédrale de Santa Maria Assunta fondée en 639, le palais des archives, l’église de Santa Fosca et le fameux « trône d’Attila ».

 

L’île de San Giorgio Maggiore

Pour échapper un temps à la foule qui se presse sur la Place Saint-Marc, rendez-vous en face, sur l’île de San Giorgio Maggiore. Célèbre pour son campanile, elle est assez peu fréquentée, et c’est justement ce qui fait tout son charme. Sur place, vous pourrez visiter la basilique et le monastère et apprécier surtout l’une des plus belles vues de l’ensemble de la cité.

 

Deux adresses pour visiter Venise autrement

Nadia est une jeune femme pétillante qui prend plaisir à faire découvrir sa ville d’une façon différente, hors des sentiers battus. Elle a créé un site, Friend in Venice, sur lequel on retrouve quelques-uns des itinéraires qu’elle propose, mais il est possible de concocter des parcours privés en fonction de vos goûts et de ce que vous aimeriez découvrir.

Photo crédit : http://friendinvenice.com/
Photo crédit : Friend in Venice

Victime de son succès touristique, le patrimoine de Venise est en danger et ses dégradations sont irrémédiables. Geografismi est un projet citoyen qui propose des parcours thématiques pour découvrir les traditions et l’artisanat encore présent dans la ville. Ils se déroulent hors du tourisme de masse et sont respectueux de l’écosystème vénitien.

Quel que soit votre itinéraire et le temps que vous passerez à Venise, prenez le temps d’en apprécier toute la beauté et ne laissez derrière vous que les traces de vos pas !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

footer logo
Rédigé avec pour vous