Blog de voyage d'Opodo icon
Blog de voyage d'Opodo
  •   4 min. de lecture

Porto est une ville à la fois ancienne et moderne, longeant la rive gauche du Douro, fleuve mythique où l’on transportait autrefois les futs remplis de vin. Désormais 2ème ville du Portugal, Porto est bien différente de la noctambule Lisbonne. Les Portugais ont d’ailleurs cette formule : « Braga prie, Coimbra chante, Lisbonne s’amuse et Porto… travaille ».

Spécialisée dans la métallurgie, les chaussures, les meubles, le textile, l’orfèvrerie et la transformation du liège, Porto peut paraître stricte, rustique et sombre, mais c’est cela qui fait son charme si particulier dès que l’on sait regarder au-delà des clichés pour admirer la richesse et la beauté de cette ville. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 2001, elle abrite une culture unique et reste l’une des destinations les plus accessibles d’Europe.

Porto
Source : Flickr (by Raul-Lieberwirth)

A voir et à faire à Porto

La torre dos Clérigos

Du haut de ses 76 mètres soit 225 marches, la « torre dos Clérigos » (la tour des Clercs) offre la plus belle vue panoramique de la ville. Bâtie au XVIIème siècle par l’architecte italien Nicolau Nasoni, elle est le plus haut clocher du Portugal. Pendant longtemps, la « torre dos Clérigos » fut un point de repère pour bien des navires.

clerigos Porto - blog Opodo

La gare de Sao Bento

Construite en 1906, la gare de Sao Benito est sans nul doute un joyau historique. Sa décoration intérieure tapissée des célèbres azulejos vaut la peine d’être admirée. Chaque ornement représente un moment du passé ou une scène traditionnelle de la vie portugaise. Ne manquez pas la salle des « pas perdus » !

gare sao bento porto - blog opodo

Le quai de Ribeira

Sur les bords du Douro se tient le quai Ribeira (Cais da Ribera), l’un des lieux les plus animés de la ville. Depuis le quai vous avez la chance d’admirer le pont Dom Luis I, construit en 1886 par l’un des assistants de Gustave Eiffel. Reliant le Vieux Porto à Vila Nova de Gaia, cet ouvrage architectural fait figure de symbole national.

quai ribeira - blog Opodo

Église Sao Francisco

Aux allures baroques, l’église d’or constitue l’un des lieux incontournables de Porto. Prolongeant le quai Ribeira, l’église offre un intérieur majestueux, intégralement recouvert d’or. Environ 500kg de ce métal précieux furent importés du Brésil afin d’orner les gravures, les statues ou encore les piliers. Ancien couvent, l’église Sao Francisco peut compter sur le soutien des familles portugaises. Une visite à ne pas manquer !

eglise sao francisco porto - blog opodo

Le Palais de la Bourse

Accolé à l’église Sao Francisco, le Palais de la Bourse (Palácio da Bolsa) est un monument original. Ne vous fiez pas à sa façade austère, il se cache derrière de ravissantes salles décorées en styles multiples : Renaissance, Baroque et Mauresque. Ce bâtiment, construit en 1834 par l’Association commerciale de Porto, est particulièrement réputé pour son salon arabe.

Palácio da Bolsa porto - blog Opodo

Le rendez-vous des grands amateurs de vin

Mondialement célèbre pour son vin auquel elle a transmis son nom, Porto est en effet la porte d’un arrière pays viticole très riche. La région abrite de multiples vignobles dans la vallée du Douro, Minho, Dao et Bairrada. Encore trop méconnus des touristes, ces lieux verdoyants sont d’une beauté saisissante.

Pour les plus férus d’histoire, il faut savoir, qu’au 18ème siècle, les colonies britanniques firent mains basse sur le vin portugais. Jugé selon eux, de qualité bien inférieure aux vins Bordelais, ils décidèrent de le « fortifier » avec de l’eau-de-vie. Et c’est ainsi que naquit un véritable commerce qui contribua à la renommée internationale du fameux vin de Porto.

vin porto douro - blog opodo

Goûtez au Portugal !

Fidèle à sa réputation culinaire, Porto héberge certains des meilleurs restaurateurs du Portugal. Par sa situation géographique, le Portugal a toujours été grand consommateur de poissons et fruits de mer (le 6ème consommateur au monde !). Bien entendu, la morue s’y prépare sous toutes ses formes et il serait dommage de ne pas en déguster dans l’une des 365 recettes existantes.

restaurant porto - blog opodo

D’autres spécialités du terroir sont à découvrir : la dobrada (aux tripes et haricots blancs), le riz au poulpe, les jambons fumés, le cabrito assado (cabri rôti aux brocolis) ou encore les Papos de Anjos, de délicieuses pâtisseries autrefois confectionnées dans les couvents. Et ne manquez pas le sandwich de viande nommé la petite française, la francesinha !

Pour finir, un peu d’histoire…

Les romains édifièrent les villes de Portus et de Cale des deux côtés du fleuve Douro. Deux villes qui finiront par n’en faire qu’une : Portucale. Lieu de passage et de vie, le fleuve Douro contribua en grande partie au commerce maritime de Porto. La ville est un musée à ciel ouvert ; il suffit d’arpenter les rues pour y ressentir son histoire. Fin du 18ème siècle, la cité connu un essor grâce au commerce du vin de Porto. De nombreux commerçants anglais venus s’y installer firent construire des édifices pour moderniser la ville.

Bâti le long des quais, le vieux Porto entoure la cathédrale sur les hauteurs de la ville. Austère et massive en apparence, le charme se dévoile lorsque l’on pénètre dans son cloître décoré d’azulejos des plus raffinés. Un peu plus loin, tour et circuits médiévaux enchanteront les amateurs d’histoire. Porto offre de multiples surprises à celui ou celle qui s’aventure dans ses vieilles rues pavées. Peut-être vous ?

Porto
Source : Flickr (by www.david baxendale.com)

footer logo
Rédigé avec pour vous